Demander une augmentation : choisissez les bons mots...

En créant la formation « de l’écrit à l’oral : dynamiser son expression verbale », je ne pensais pas susciter autant d’intérêt pour une simple mise en situation que j’ai intitulée « demander une augmentation à son employeur » !

 

Aujourd’hui, des candidats s’inscrivent à la seule évocation de ce sujet. Je voulais donc en faire profiter le plus grand nombre par les quelques conseils qui suivent. 


Demander une augmentation : le stress est à son comble…

Y-a-t-il exercice plus difficile lorsque l’on est salarié que d’aller demander une augmentation ? Vous l’avez tous vécu et cela se reproduira régulièrement dans votre vie professionnelle, alors autant lever le voile sur cette épreuve.


Les phrases à éviter :

 

« je pense que je suis un bon élément, je mérite bien une augmentation ! » 

Pourquoi ? Il s’agit de VOTRE opinion et non celle de votre responsable hiérarchique, il faut le prouver.

 

« ma collègue a été augmentée et pas moi ! »

Pourquoi ? Inutile et contre-productif de se servir de la situation des autres pour améliorer la sienne.

 

« je gagne moins que le dernier arrivé ! »

Pourquoi ? Qui est le dernier arrivé ? A-t-il le même statut que vous d’abord ?

 

« je n’ai pas démérité ! »

 

Pourquoi ? C’est vous qui le dites ! Mais qu’en pense votre responsable hiérarchique ?

 

Voici 5 procédés pour convaincre 

 

Ceux qui trouvent les bons mots ont une chance supplémentaire dans ce domaine. Les bons mots, oui, mais les bons procédés aussi.

 

1.       Basez-vous sur des faits et des chiffres

 

Vous devez prouver ce que vous avancez. Il ne suffit pas de dire que vous avez été « efficace », « meilleur », « utile »… autant d’adjectifs et de superlatifs qui n’ont que la valeur que vous leur donnez. Tenez des comptes : mesurez la rentabilité d’une action, évaluez une tâche par une unité chiffrée (temps, euros, nombre de clients, retours positifs clients…), retenez des dates, des durées, servez-vous de témoignages…

                     

2.       Trouvez des synonymes pour vous distinguer

 

Le mot « augmentation » est très connoté ; préférez « revalorisation », « évolution », « révision » et associez les arguments au terme choisi.

 

3.       Ne soyez pas timide, osez

 

Dans votre expression verbale, des procédés peuvent trahir votre timidité :

 

-          Le conditionnel : « j’aimerais/je voudrais une augmentation »

-          La forme passive : « mon salaire n’a pas été augmenté »

-      L’interro-négation : « ne pourrais-je pas prétendre à une augmentation après toutes ces années ? »

 

Et affaiblir votre demande.

 

Soyez affirmé et utilisez des verbes d’action précis et des mots positifs pour décrire vos actions réussies, vos points forts, vos audaces :

 

-          « L’entreprise a remporté ce contrat grâce à (précisez ce que vous avez fait) »

-          « j’ai rédigé la réponse à l’appel d’offres qui a permis de remporter le contrat xxx »

-          « vous avez pu compter sur moi pour le projet xxx »

-          «  grâce à ma contribution au projet xxx, vous avez pu obtenir… »

 

4.       Interrogez au lieu de présupposer…

 

On se souvient qu’une augmentation de salaire se mérite et à ce titre, il faut prouver que l’on a apporté un supplément à sa mission ou, à défaut, se demander comment évoluer dans son poste pour enfin mériter cette révision tant attendue : « Que puis-je faire pour obtenir une revalorisation/évolution de mon salaire ? »

 

5.       Utilisez la force du « parce que »

 

Il a été prouvé par les spécialistes du cerveau que l’être humain est toujours plus attentif lorsqu’il entend une cause clairement exprimée : par le vecteur logique « parce que », votre interlocuteur trouvera une légitimité à votre demande. En ce sens « parce que » est un sésame qui peut vous ouvrir de nombreuses portes, bien au-delà de l’augmentation de salaire : « je souhaite une révision de salaire parce que (+ votre argument principal) ».


Notre formation « De l’écrit à l’oral : dynamiser son expression verbale » va bien au-delà des procédés de prise de parole en public, elle vous permettra d’apprendre à choisir vos mots et expressions pour arriver à vos fins, atteindre vos objectifs, en toute circonstance.

 

Prochaine session interentreprises à Lyon les 11 et 12 mai 2017 ou formule intra-entreprise sur demande.

 

Au plaisir de vous lire ou vous rencontrer.

 

Sylvie

Écrire commentaire

Commentaires : 0